Blog des lecteurs

Les trous noirs : une contribution des collégiens stagiaires – décembre 2018

C’est en 1783 que les premières théories du concept de trou noir apparaissent. Les premiers hommes à se poser la question de leur possible existence sont Simon De LaPlace (1749-1827) et John Mitchell (1724-1793).

Ce nom de trou noir a été donné à ces astres hypothétiques par John Weeler(1911-2008) en 1967.

Mais est-ce vraiment un trou ?

Plusieurs théories s’opposent.

La première serait que ce soit un trou dans l’espace-temps, c’est à dire que ”le trou noir” déformerait l’espace-temps au point de le ”trouer” jusqu’à l’infini.

La seconde est que l’on considère le trou noir comme un astre supermassif qui attirerait tous les astres qui ont une vitesse insuffisante, pour lui échapper ou se mettre en orbite, autour de lui.

Dans certains cas, ils naissent parfois après la mort de certaines étoiles. Ces morts sont les supernovas et les hypernovas.

 

Il existe différents types de trou noir :

-les supermassifs

-les stellaires dont les binaires

-les minis

-et les intermédiaires

 

Leur vitesse de libération à leur surface (c’est à dire la vitesse à atteindre pour s’en échapper) serait supérieure à la vitesse de la lumière soit 300 000 000 m/s, c’est pour cela qu’ils sont ”noirs”, aucune lumière ne peut nous parvenir.

 

 

auteurs : Alexandre, Arno, Sofiane, Estelle, Pomme, Margaux et Pao, collégiens de 3ème en stage de découverte

 

 

S’abonner

Retrouvez toute l’actualité de la science en Hauts-de-France directement dans votre boite mail

Je m’abonne

Commenter l’article

Je m’abonne à Nord Êka !

Restez au courant de l’actu scientifique en Hauts de France

L’adresse de la page a été copiée dans le presse-papier.